La semaine dernière, nous sommes allés tester le tout nouvel espace de coworking parisien dans le quartier très central de Châtelet ...

Weréso ? C’est où ? 

Pour trouver, il faut connaitre l’adresse ! Niché dans les anciens locaux de Metronews, deux étages en dessous de Drivy – c’est ici que je pose mon laptop pour la journée.

Nous sommes accueillis par Sophia et les Jobbers. Le mot d’ordre chez Weréso ? Une équipe pro et toujours disponible pour accueillir ses coworkers ainsi que leurs clients . On peut donc compter sur leur service de conciergerie : un vrai plus pour l’accueil et la prise en charge de vos rendez-vous.

Pour la petite histoire …

L’idée émane d’ Armand Verger, ancien directeur financier chez Ikea et Kiabi, alerté par la productivité perdue lors de ses nombreux déplacements professionnels . Comme dirait Clint Eastwood: “ Tu vois, le monde se divise en deux catégories: ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent… ” ni une ni deux, Armand dégaine son projet pour un premier espace à Lille !

Deux ans plus tard, fort d’une communauté d’une centaine de « Job Members », la décision est prise d’étendre le concept à d’autres villes. Décembre 2016, sont ouverts simultanément : Paris et Lyon

Le concept  : si les trois espaces ont des identités différentes, le concept est le même, chaque lieux comprend : des postes nomades, des bureaux privatifs et des salles de réunions (bureaux de 5 à 20 personnes selon l’occasion) .

Un point d'honneur est mis sur l'accueil du coworking

Pour faire patienter ses clients …

Premières impressions ?

De l’espace, du calme, ingrédients essentiels pour une concentration maximale !
De larges bureaux sont à disposition , on ne se sent pas du tout à l’étroit, bien au contraire ! L’équipe est là pour veiller à la discrétion des coworkers, sans pour autant oublier des espaces de détentes et d’échanges plutôt bien pensés : hamacs et balançoires à disposition !

A deux pas du « Hub châtelet », le coworking a fait le choix d’une décoration sur la thématique des transports avec plusieurs clins d’oeil plutôt bien pensés ! On vous laissera découvrir…

Du coté « pratique»: de nombreux d’équipements vous faciliteront la vie : de la boîte postale permettant de domicilier son activité, en passant par les douches pour les travailleurs nocturnes, tout y est .

Le Must : aux « Callboxes » en libre accès,  incontournables, pour tous les appels téléphoniques !

Indépendants, chiropracteurs, développeurs web, boîte de conseil, les profils sont très variés, une richesse que veut préserver Weréso. Les « Job Members » peuvent se retrouver lors de différents évènements : la Weréso Academy du jeudi matin ou afterworks mensuels.

Mon expérience en une phrase: pro & pratique !

De mon coté, j’ai pu avancer de manière efficace sur mes différents projets . Les Callboxes m’ont permise d’échanger en toute tranquillité avec de nouveaux free-lances de la plateforme et leur donner un maximum de clés pour décrocher leurs prochains projets . Une petite pause « thé » sur les balançoires de la cuisine avant de repartir à la connaissance des prochains nouveaux Hopworkers Stars !

La cuisine du coworking Weréso

Petite pause thé sous la verrière.

Infos pratiques :

Ouvert de 9h à 18h, sauf si vous êtes là sur le long terme, auquel cas vous aurez un badge et pourrez venir 7 jours sur 7, 24h sur 24. Les tarifs ? 300€ HT/mois pour un poste nomade, jusqu’à 990€ HT/ mois pour un bureau privatif. Vous trouverez les infos par ici.

Retrouvez par ici d’autres coworkings – Vous souhaitez participer au cowork’tour ? Contactez-nous via : community@hopwork.com .

© Photos Weréso Paris / Fanny Hubert